Chaussée romaine


Beaucoup de bourgades moyennes, à vocation artisanale ou commerciale, tirent leur origine des vici qu'on trouve souvent à l'intersection de deux routes importantes ou d'une chaussée et d'une voie fluviale. Le réseau routier romain est à cet égard un grand facteur de développement économique. Les fameuses chaussées romaines sont encore utilisées pendant le Moyen Âge et, dans certaines régions, jusqu'à ce que le gouvernement autrichien décide de renouveler le réseau en lui donnant une autre orientation. (Texte de Jacques Verstraeten)







La rue des Sabotiers, la Chaussée romaine et la drève Saule Gaillard formaient, jusqu’à la Révolution, le centre du village.

On y retrouvait la brassine banale et la grande allée vers le château.

Le tilleul de Justice d’origine se trouvait un peu plus loin sur la chaussée, vers Malgueule, d’où partait un sentier qui descend vers le bois de Flaune.
C’est probablement au pied de celui-ci, so l’bâti, que fut jugé et condamné Augustin Behogne.
Il a été abattu par la foudre il y a quelques années.



Carte de l’Atlas des chemins vicinaux de 1850

La ferme située sur le coin de la place a été en partie démolie pour réaliser la chaussée Saule Gaillard et élargir le carrefour.